Des xTICEs interpellent leur DASEN

Par défaut

« Il apparait que les ATICE sont les seuls personnels du département à ne bénéficier d’aucune indemnité ni bonification alors que les contraintes horaires, de déplacements comme celles inhérentes à la fonction sont particulièrement importantes.

Comme constaté lors du mouvement 2015, cela conduit les potentiels candidats qui sont aptes et intéressés par ces postes à renoncer à postuler, compte tenu de la baisse importante de rémunération qui en découle.

Dans ce contexte, deux mesures pourraient être envisagées :

Certains ATICE du département étant détenteurs du CAFIPEMF, il serait possible de transformer leur poste d’ATICE en postes de conseillers pédagogiques en charge du numérique à l’école, comme c’est le cas dans d’autres académies.

Pour ceux qui ne possèdent pas le CAFIPEMF, une indemnité compensatoire serait à envisager, les ATICE étant exclus à ce jour de l’ISAE.

En prévision du mouvement prochain, il apparait nécessaire de profiler le poste d’animateur TICE, compte tenu de la spécificité de cette fonction. »

Vous êtes cordialement invités à vous inspirer de cette démarche si vous êtes tous d’accord au niveau local : n’oubliez pas d’en informer vos délégués du personnel…

Publicités

Une réflexion sur “Des xTICEs interpellent leur DASEN

  1. Stéphanie Zanardi

    Nouvellement animatrice TICE dans le Rhône, j’ai quitté ma classe en renonçant à mes primes (ISAE, REP). Concrètement, cela représente pour moi (et pour tous les collègues xTICE qui quittent leur classe, leur direction d’école…) une baisse de salaire non négligeable. J’ai accepté cette perte car j’étais extrêmement motivée par le poste, mais comme tous les xTICE, je sens bien que cette situation ne peut perdurer, au risque d’avoir, à terme, raison de ma motivation actuelle.
    Anecdote éloquente : les collègues de l’EN à qui j’annonce mon changement de poste s’en étonnent en me demandant si je ne supportais plus les élèves (!!!). Comme si je ne pouvais accepter ce poste moins bien rémunéré que pour fuir une situation devenue pénible. Cette réaction, constatée plusieurs fois ces dernières semaines, en dit long sur le hiatus entre nos missions et le manque de reconnaissance statutaire et de traitement que l’on subit.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s