Rencontre avec les syndicats

Par défaut

Rencontres chaleureuses et attentives de la part du SE UNSA et du SNUIPP.

La seule chose sûre, vous avez pu lire les échanges sur la liste, c’est le versant indemnitaire…
Insuffisant et injuste, car selon les syndicats, l’indemnité serait pour tous ou seulement pour les détenteurs du Cafipemf.
Inacceptable en l’état : je l’ai précisé aux syndicats, c’est indemnité pour tous les xTICEs !

J’ai remis sur le tapis les autres revendications basées sur les 6 propositions de l’AFT.
Ce qui serait envisageable, c’est une circulaire de missions (vocabulaire de l’institution oblige).
Dans le cadre des dernières discussions métiers c’est à travailler et les syndicats nous suivent.
Ce cadrage national serait ensuite décliné localement en fonction des impératifs territoriaux : attention à ce que cette déclinaison ne soit pas en contradiction avec le cadrage national…

Ce qui pourrait permettre de régler aussi le problème des postes en matière de pérennisation, de veiller à nous libérer des tâches administratives au profit de la pédagogie, de penser à notre formation…
Une bonne transition au sujet du CAFIPEMF : si cette certification ne doit pas devenir obligatoire, ne pas oublier que cette fonction porte en elle-même une revalorisation…
Oui mais il ne s’agit pas de laisser les xTICES au bord du gué, j’ai beaucoup insisté là-dessus.

Il se trouve que le CAFIPEMF est en cours de redéfinition : dans la réflexion en cours, il est évoqué de revoir notre certification (TRE dans le 92…) : les xTICEs pouvant faire valoir un certain temps d’exercice (souvent dans la profession il est exigé cinq ans d’une pratique avant d’évoluer) bénéficieraient d’une admissibilité automatique et l’admission serait articulée autour d’une animation dont la préparation écrite pourrait servir de « mémoire ».
Ce serait la reconnaissance d’une spécificité.

Comme vous le voyez, demain on ne rasera pas graTICE !
La fenêtre de tir des discussions métiers et du nouveau CAFIPEMF se referme bientôt.

Vous avez donc le choix de vous mobiliser encore plus pour faire porter vos revendications ou de baisser les bras.
Il sera juste possible de râler plus tard…

Nous avons l’oreille des syndicats, un orteil au ministère et pour la première fois depuis 1986 un ministre de l’EN, le 13 novembre dernier a écrit « Modernisation des métiers & développement du numérique : une vraie reconnaissance des formateurs « TICE » du 1er degré. » Chiche !

Toutes les idées, remarques constructives et initiatives sont les bienvenues.
Twittez, retwittez, faites connaître nos demandes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s